Vous avez manqué votre dernier rendez-vous chez le médecin? Il est temps de reprendre vos bonnes habitudes.

La COVID-19 a changé la façon dont les Canadiens interagissent avec leur équipe de soins. Certaines répercussions ont été immédiates, comme la pression accrue exercée sur nos travailleurs de la santé, mais une conséquence passée largement inaperçue est la perturbation des examens et de la vaccination systématiques.

Les examens effectués régulièrement aident les médecins à détecter les maladies à un stade précoce, lorsqu’elles sont beaucoup plus faciles à traiter. L’omission de ces examens médicaux peut faire en sorte que certaines maladies détectables passent inaperçues jusqu’à ce qu’elles soient à un stade avancé et potentiellement plus grave. Les médecins invitent les patients à recommencer à venir les consulter régulièrement et mettent de l’avant des pratiques de soins qui pourraient sauver des vies.

La Dre Gretty Deutsch, directrice administrative, Affaires médicales chez Merck Canada, donne son point de vue sur l’importance des visites régulières chez le médecin.

«Au début de la pandémie de COVID-19, il était raisonnable pour bon nombre d’entre nous, en fonction des renseignements dont nous disposions, de reporter les consultations périodiques en personne. Ce n’est plus le cas. Il est temps de demander à votre médecin une consultation pour un bilan de santé.»

— Dre Gretty Deutsch, vice-présidente, Affaires médicales et directrice médicale nationale, Merck Canada

Accorder la priorité au dépistage du cancer

On estime que près de la moitié des Canadiens recevront un diagnostic de cancer au cours de leur vie1. Le fait d’omettre des tests de dépistage systématique du cancer pourrait entraîner d’importantes répercussions sur la santé de ces patients.

Dans toutes les provinces, le nombre de nouveaux cas de cancer diagnostiqués a diminué depuis le début de la pandémie, ce qui signifie que certains cancers n’ont peut-être pas été détectés2.

En Ontario, pendant l’année 2020, des centaines de milliers de personnes ont manqué des rendez-vous de dépistage systématique du cancer3.

Les autorités québécoises ont estimé que pendant la première vague de la pandémie de COVID-19, 4 119 personnes atteintes d’un cancer n’ont pas reçu de diagnostic4.

Une étude a montré que le fait de retarder de quatre semaines le traitement d’un cancer peut augmenter le risque de décès d’environ 10 %5,6.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreux services de lutte contre le cancer qui avaient été interrompus ou reportés au début de la pandémie sont de nouveau offerts. Il est temps de consulter votre médecin pour vous assurer d’être bien suivi par un dépistage systématique, notamment des mammographies pour le dépistage précoce du cancer du sein, des tests d’analyse des selles pour le dépistage précoce du cancer colorectal et des tests Pap pour le dépistage précoce du cancer du col de l’utérus7.

Vaccins et soins préventifs

La vaccination est une autre pratique médicale essentielle touchée par la pandémie. Lorsque les écoles ont fermé leurs portes en 2020, les programmes de vaccination en milieu scolaire ont été interrompus, et de nombreuses consultations ont été annulées ou reportées. Certaines personnes ne se rendent peut-être même pas compte qu’elles-mêmes ou leur enfant ont manqué un vaccin prévu au calendrier8.

Les vaccins contribuent à protéger les enfants et les adultes contre des maladies comme le zona, les infections à pneumocoque et l’infection par le virus du papillome humain (VPH)9,10. Une diminution des taux de vaccination pourrait par exemple entraîner un plus grand nombre de cas de zona, de pneumonie et de cancer du col de l’utérus dans les années à venir10,11.

«En tant que mère, il est très important pour moi de savoir que je fais tout en mon pouvoir pour protéger mes enfants. Les visites systématiques auprès d’un professionnel de la santé vous permettent, à vous et à votre enfant, de respecter le calendrier de vaccination recommandé dans votre province.»

— Dre Gretty Deutsch, vice-présidente, Affaires médicales et directrice médicale nationale, Merck Canada

Notes de fin

1Brenner DR, Weir HK, Demers AA, et al. « Projected estimates of cancer in Canada in 2020 », CMAJ, vol. 192, no 9 (2020), p. E199-E205.

2Duong D. « Doctors warn of late diagnosis as cancer screening backlog grows », CMAJ, vol. 193, no 22 (2021), p. E811-E812.

3Duong D. « Doctors warn of late diagnosis as cancer screening backlog grows », CMAJ, vol. 193, no 22 (2021), p. E811-E812.

4Duong D. « Doctors warn of late diagnosis as cancer screening backlog grows », CMAJ, vol. 193, no 22 (2021), p. E811-E812.

5Hanna TP et al. « Mortality due to cancer treatment delay: systematic review and meta-analysis », BMJ, 371 (2020), p. m 4087.

6Action contre la COVID-19. Société canadienne du cancer. Accessible à l’adresse : https://cancer.ca/fr/get-involved/advocacy/what-we-are-doing/covid-19-response. Site consulté le 23 septembre 2021.

7Action contre la COVID-19. Société canadienne du cancer. Accessible à l’adresse : https://cancer.ca/fr/get-involved/advocacy/what-we-are-doing/covid-19-response. Site consulté le 23 septembre 2021.

8Neighbourhood Pharmacy Association of Canada. 1 in 4. Accessible à l’adresse : https://www.oneinfour.ca/. Site consulté le 26 octobre 2021.

9Neighbourhood Pharmacy Association of Canada. 1 in 4. Accessible à l’adresse : https://www.oneinfour.ca/. Site consulté le 26 octobre 2021.

10Agence de la santé publique du Canada. Guide canadien d'immunisation. Accessible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/guide-canadien-immunisation.html. Site consulté le 10 novembre 2021.

11Agence de la santé publique du Canada. Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI). Lignes directrices provisoires sur la continuité des programmes d’immunisation pendant la pandémie de COVID-19. Accessible à l’adresse : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/vaccination/national-advisory-committee-on-immunization-naci/interim-guidance-immunization-programs-during-covid-19-pandemic.html. Site consulté le 4 novembre 2021.


© 2021 Merck Canada Inc. Tous droits réservés.

CA-NON-01688